Fonctionnement d’un oxymètre de pouls, on vous dit tout


High Tech / jeudi, octobre 25th, 2018

Avec votre souci de plus en plus grandissant de mieux prendre soin de votre santé, vous vous êtes acheté un oxymètre. Toutefois, en dépit de toute votre bonne volonté, vous n’avez toujours aucune idée de son principe de fonctionnement. Ici, nous vous expliquons tout ce qu’il y a à savoir.

Par quel principe un oxymètre de pouls fonctionne t-il ?

L’oxymètre de pouls également appelé saturomètre vous permet d’avoir une idée précise de la fréquence de battement de votre cœur ainsi que du taux d’oxygène présent dans votre sang. Contrairement à tout ce qui se fait habituellement, l’utilisation de ce type d’appareil ne nécessite ni piqûre, ni prélèvement sanguin. En effet, il comprend un capteur, un moniteur et un câble qui à eux seuls sont capables de faire tout le travail.

C’est ainsi qu’une lumière infrarouge (invisible à l’œil nu) et une lumière rouge (visible à l’œil nu) sont émises par l’oxymètre pour éclairer votre doigt ou votre lobe. Vous vous demandez pourquoi ? Sachez donc que c’est grâce à ces deux types de lumière que votre appareil pourra percevoir la couleur du sang qui circule dans vos artères afin de pouvoir déterminer la quantité d’oxygène.

En effet, la couleur de votre sang dépend en grande partie du taux d’oxygène qu’il contient. Ainsi donc, pour la détermination de cette couleur, votre appareil cherchera le changement qui a été causé par une pulsation du cœur et qui a entrainé le sang au niveau du doigt. Ce changement de couleur est difficilement perceptible. Ce qui fait que le fonctionnement est bien meilleur après une forte impulsion.

Quels sont les facteurs qui peuvent influencer ce fonctionnement ? acheter oxymètre

Dans certains cas, il peut arriver que votre oxymètre ne fonctionne pas très bien. Cela est dû à certains facteurs. Il n’est donc pas forcément défectueux. Au nombre de ces facteurs, les plus courants sont :

  • Les ongles vernis : le vernis risque d’empêcher la lumière d’être détectée ;
  • Les capteurs mal placés ;
  • Les doigts ou les orteils plus gros que le capteur : en plus d’endommager ce dernier, ils empêcheront la détection de la lumière ;
  • Les mouvements trop brusques.

Lire aussi

Comment bien entretenir un stérilisateur biberon ?